Programme des conférences religieuses

Le service culturel vers le Saint-Siège

Partagez !

 


Le centre Saint-Louis de France : qui sommes-nous ?

Voulu par Jacques Maritain au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, lorsqu’il était ambassadeur de France près le Saint-Siège, la mission du centre d’études Saint-Louis-de-France a pour but de représenter et diffuser la pensée et la culture chrétienne d’origine française auprès de toutes les personnes travaillant au Saint-Siège et à Rome, de quelque nationalité qu’elles soient, mais aussi faire connaitre la pensée et la culture de la France laïque auprès du clergé et des religieux de tous les pays. Centre de débats et réflexions, le Centre Saint-Louis a ainsi joué un véritable rôle d’incubateur, en marge du concile Vatican II. Aujourd’hui, le Centre souhaite redevenir un lieu d’échange intellectuel et de débats, une vitrine d’une francophonie lumineuse.

Les actions du Centre

Le soutien aux chercheurs et étudiants

Le Centre Saint-Louis soutient la diffusion de la langue française dans la Rome pontificale et les échanges scientifiques avec le Saint-Siège et ses institutions. À cette fin, il développe des relations privilégiées avec les universités, instituts et athénées pontificaux à travers deux programmes phare :

Chaque année, les étudiants inscrits dans l’un des 22 instituts, athénées ou universités pontificaux peuvent postuler à deux programmes de bourses :

  • Les bourses de formation linguistique, qui financent un séjour d’un ou deux mois pendant l’été (juillet et août) en France dans une université catholique.
  • Les bourses de recherche, destinées aux doctorants ou jeunes docteurs, qui souhaitent effectuer un séjour dans une université ou un laboratoire de recherche en France dans le cadre de leur recherche ou en vue d’une publication.

Chaque année, les doctorants ont aussi la possibilité de candidater au Prix Lubac, mis en œuvre depuis 2004. Le prix honore, sous les auspices de l’Ambassade de France près le Saint-Siège, deux thèses jugées remarquables, l’une en langue française, l’autre en langue étrangère, soutenues dans les établissements universitaires pontificaux romains.

Les grands colloques

Depuis son origine, le Centre Saint-Louis a cherché à tisser des liens avec les universités pontificales et les organismes de la curie romaine présents à Rome. En proposant des colloques et des séminaires internationaux de niveau académique, sur des grands thèmes philosophiques, politiques, historiques ou théologiques, ainsi que sur des grandes figures françaises qui ont su marquer l’histoire de la pensée, le Centre Saint-Louis s’inscrit comme lieu privilégié de réflexion dans la vie intellectuelle de la Rome pontificale.

 Les grands débats

Fidèle à sa mission d’origine, le centre Saint-Louis se veut au cœur des débats les plus contemporains. Ouverts aux publics intéressés par les grandes questions de sociétés, le Centre propose des évènements (conférences, ateliers, expositions, films, débats, etc.) qui permettront à un large public, accompagné par les meilleurs spécialistes, d’entrer dans des problématiques actuelles. Les questions sont traitées sous un prisme pluridisciplinaire, pour lire, analyser et interpréter les défis contemporains avec des éclairages multiples et complémentaires. Tous les deux ans, le Centre définit une liste de thématiques prioritaires dans le but de nourrir la réflexion mutuelle, créer des liens entre les citoyens, les chercheurs et les décideurs, et favoriser la recherche d’un consensus.

L’action du centre (2022-2025)

 Les grands projets

-         La plateforme alumni

Avec le soutien du Ministère des Affaires Etrangères et de l’Ambassade de France près le Saint-Siège, le Centre Saint-Louis travaille à la création d’une plateforme alumni, réunissant anciens boursiers et gagnants du prix de Lubac. Espace digital de dialogue et débat, mais également lieu de rencontre entre les boursiers et le Centre Saint-Louis, les boursiers y seront invités à suivre la programmation culturelle du centre et collaborer activement en présentant leurs recherches et ouvrages, et à participer à des activités qui leurs seront dédiées à Rome ou en ligne.

 -         Les Cahiers du centre Saint-Louis

Les cahiers du centre Saint-Louis, à paraître chaque printemps, offriront aux lecteurs francophones une relecture de l’année : une partie des actes des colloques y seront publiés ainsi que les textes des grandes conférences et d’éventuelles contributions des alumni et boursiers. Diffusés par les presses de l’École française de Rome, Les cahiers se veulent une vitrine de toutes les activités du centre et une invitation à nous rejoindre.

-         La chaire Méditerranée, religion et société

La Méditerranée est, et a été un foyer intense de cultures et de civilisations, un lieu d’échanges constants où créer un projet du vivre-ensemble. Soucieux du dialogue entre les cultures et religions, le centre Saint-Louis soutien la recherche, la formation et le débat afin de mieux penser, alimenter et vivre et alimenter ce fécond dialogue méditerranéen.

En partenariat avec le PISAI, l’institut catholique de la Méditerranée, l’Ecole française de Rome, etc. Ce comité de pilotage met en place la phase prédéfinition (2023/2025) permettant de définir les objectifs et de proposer la constitution d’un conseil scientifique, ainsi qu’un réseau d’universités partenaires. L’appel à candidature est prévu à l’automne 2024 pour une prise de fonction en octobre 2025 (cf. charte ad hoc).

Pendant la phase de prédéfinition, des conférences et un colloque par an (en mars 2024, « Femmes et religions en Méditerranée »), mettant en dialogue les meilleurs experts de l’aire méditerranéenne, seront organisés en partenariat (PISAI, EFR, EPHE, université italienne, etc.).

Les grandes thématiques

-         Le chemin vers le Jubilé

Nous avons deux ans pour nous préparer au Jubilé voulu par le pape François et pour approfondir l’appel à l’espérance et à la fraternité. Deux ans pour se retrouver au Centre Saint-Louis, tous les premiers mercredis du mois, à 19h30, pour un temps de formation, d’échanges et de débats suivi réflexion personnelle. Deux ans pour se préparer à accueillir en 2025 les pèlerins venus du monde entier. Cette action est menée avec les recteurs des cinq églises françaises de Rome, ainsi que le séminaire français.

-         Les grands auteurs : Maritain et de Lubac, Thomas d’Aquin et Bonaventure

Pour la série « les grands colloques » Le Centre Saint-Louis souhaite redécouvrir et actualiser la pensée de deux figures qui ont fait l’histoire et la renommée du lieu : son fondateur Jacques Maritain et le père de Lubac. Dans un contexte, comme celui du synode, de réflexion collective sur l’avenir de l’église, ces deux auteurs qui se sont confrontés aux grands débats de leur temps, sont une source d’inspiration. Un colloque en trois ans (2023-2025) sur Maritain retracera son action et son passage à Rome avec son épouse Raïssa, avant d’interroger l’influence de son séjour romain sur sa pensée philosophique et sur les différentes lectures et réceptions de l’œuvre du philosophe en Europe et aux Amériques. Les actes du colloque seront publiés en 2025, à l’occasion des 80 ans du Centre Saint-Louis. Également sur trois ans, le cycle de colloques sur de Lubac souhaite faire de la lumière sur trois grands héritages de Lubac : la collection des Sources Chrétiennes qu’il a participé à fonder, son ecclésiologie, son Exégèse médiévale, etc.

Enfin, à l’occasion des 750 ans de la mort de Saint Thomas d’Aquin et de Saint Bonaventure, fin 2024 sera organisé le grand colloque international « la sainteté de l’intelligence et l’intelligence de la sainteté » en partenariat avec la commission léonine, l’angélique et la bibliothèque du Vatican.

-          Synodalité, gouvernance et participation, politique et religions

Le synode sur la synodalité invite à s’interroger sur la manière dont chaque fidèle et chaque église particulière peuvent pleinement participer à la vie de l’Eglise pour proposer des solutions aux défis qu’elle rencontre. Le Centre Saint-Louis souhaite proposer, en ce moment de riches discussions, une programmation pour alimenter la réflexion synodale. Outre le colloque sur l’ecclésiologie de de Lubac, le Centre proposera un colloque sur la pensée chrétienne des institutions et du pouvoir politique, en mettant en lumière notamment le travail des anarchistes chrétiens. En prenant comme modèle les premières communautés chrétiennes, ils nous aident à penser et mettre en action non seulement le principe de la subsidiarité, au cœur de la réforme de l’Eglise, mais aussi des concepts politiques contemporains tels que l’écologie intégrale et le pacifisme.

-         Les grands débats : transhumanisme, IA, guerre, écologie

Pour la série « les grands débats » le Centre définit une liste de thématiques prioritaires pour la France et le Saint-Siège dans le but de nourrir la réflexion mutuelle, créer des liens entre les chercheurs et les décideurs, et favoriser la recherche d’un consensus. Les questions sont traitées sous un prisme pluridisciplinaire, pour lire, analyser et interpréter les défis contemporains avec des éclairages multiples et complémentaires. Pour 2023-2025, le Centre a choisi de s’interroger sur les « nouvelles frontières » : de l’humain, de la guerre, de l’écologie. Quelles sont les conséquences anthropologiques, philosophiques, théologiques, politiques, esthétiques et écologiques de la révolution transhumaniste ? Comment repenser la théorie de la guerre juste après les guerre actuelles (Ukraine, Israël/Palestine, grands lacs en Afrique, etc.) ? Quel droit post-guerre ? Qu’est-ce qu’a changé 10 ans après la publication de la Laudato Si’ et des accords de Paris ? Autant de questions que nous nous proposons d’explorer. Pour chaque thématique est prévu un temps fort, et des temps mineurs permettant d’approfondir des aspects spécifiques.

Les financements

Comment les activités du centre d’études seront-elles financées ? Quels projets rendront l’activité soutenable dans le long terme ?

  • Financements du MAE et de campus France pour les bourses
  • Collaboration large sur cette activité avec les Pieux Etablissements (avec déjà les bourses) sur toute l’action du centre
  • Partenariats spécifiques pour co-financer les conférences : un exemple est celui du colloque Maritain, les coûts sont supportés par nos différents partenaires (Notre Dame, Angélique, EfR, Thomistic Institute, Paris I, Sainte Croix, Musées du Vatican, Jacques Maritain Centre, Institut Jacques Maritain)
  • Réponse à des appels à projets donnant lieu à des financements : Nuit des idées, journée des alumni, etc.

Projet de mécénat avec peut-être les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens ou des fondations : avec la nécessité de développer un matériel de communication de présentation du centre.

Les universités Pontificales et les partenaires romains du Centre Saint-Louis