Présentation livre

Un vagabond dans la langue

Partagez !
Rencontre avec l'auteur Matthieu Mével

RENCONTRE EN LANGUE FRANÇAISE avec la collaboration de la librairie STENDHAL

UN VAGABOND DANS LA LANGUE (ED. GALLIMARD, 2021) 

En présence de l’auteur
Scénariste, écrivain mais aussi acteur, Matthieu Mével signe son premier roman autobiographique, sorti en France en avril dernier.
Il a publié Echantillons de l’homme de moins (Publie.net, L’Entretemps éditions), qui a fait partie du palmarès du Centre National, et Mon beau brouillage (éditions Argol) en 2010, La littérature théâtrale (entre le livre et la scène) en 2013, L’acteur singulier (Actes Sud-Papiers) en 2015, et J’étais un roi mage (nébuleux) aux éditions Tarabuste en 2018. 
Cette rencontre sera l’occasion de parler du théâtre, de la littérature mais aussi du language, et surtout de la différence à travers sa déclaration d’amour à son plus jeune frère autiste. 

avec la modération de Marielle Macé, directrice de recherche au CNRS et écrivaine. Elle enseigne la littérature à l’EHESS et à New York University, et appartient aux comités des revues Critique et Po&sie.  Parmi ses publications : Le Temps de l’essai (Belin, 2006), Façons de lire, manières d’être (Gallimard, 2011, traduction italienne : La Lettura nella vita, Loescher, 2016), Styles. Critique de nos forme de vie (Gallimard, 2016) et Sidérer, considérer. Migrants en France (Verdier, 2017, à paraître). Actuellement résidente à l’Académie de France à Rome, Villa Médicis.

«Un roman sans pathos dans lequel l’auteur évoque le langage fragmenté de son frère autiste.» Patrick Grainville de l’Académie Française

« Il y a dans ce livre qui m’émeut profondément, qui à la fois me serre le cœur et me prodigue une grande joie, des pages sur la famille en Bretagne, sur la vie tumultueuse des frères entre eux, sur les facéties des êtres décalés, sur la tragédie de leur solitude. Et puis il y a surtout lui, Séverin, cet éternel jeune homme, qui souffre mais s’exprime comme les saints, comme le prince Mychkine dans Dostoïevski : l’innocence est son don. « Tu as été une chance pour notre famille », lui dit son frère. Cette chance, il l’est pour nous aussi. »Yannick Haenel pour son article dans Charlie Hebdo

Lire un extrait 

Livre disponible à la mediathèque

 

 Evénement gratuit dans la limite des places disponibles

  Réservez votre place ici

Rencontre suivie d’une dédicace 

 Lire les conditions d’accès